Un mariage exotique

Qui n’a jamais rêvé d’un mariage sur une plage ensoleillée, au bord de l’eau ou à l’ombre des palmiers?  Cependant nous sommes loin d’imaginer combien l’organisation administrative d’un tel mariage est un vrai casse-tête, semé d’embuches.

Nous aurions pu opter pour le mariage à l’ambassade, mais c’était vraiment trop facile !

Loin des préjugés sur les pays musulmans, nous avions envie d’un mariage à 100% local. Ici, à Penang, Etat de Malaisie, comme dans tout le pays, si la région officielle est l’islam, il existe bien sur d’autres communautés religieuses qui vivent en harmonie. Mais surtout, avant tout mariage religieux, un mariage civil est imposé. Il n’y a donc guère de différence par rapport à la France en ce domaine, sinon de part la constitution même de ce pays. En effet, la Malaisie est une monarchie parlementaire fédérale, fédération composée de treize États et de trois districts fédéraux. A chaque niveau d’autorité et de délégation, des offices qui parfois ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissants de la chaine d’information. Ainsi, la première difficulté est d’obtenir une information fiable et correctement interprétée.

Ce fut le début d’un long processus, entre double copie, quadruple copies certifiées conformes, aller-retour à la capitale pour de précieux tampons et autres traductions.
Proche de la crise de nerfs, j’ai même failli baisser les bras devant ce parcours de combattant …. alors arrivée devant l’officier le jour « J », quand elle m’a demandé si je voulais me marier, c’est avec un large sourire et un fort  » I will » que nous avons clôturé cette aventure administrative.

Alors que dans tout mariage, les futurs mariés s’angoissent sur la partie réception, ici, pas de stress !  Ni pour le porte-monnaie d’ailleurs.
Trouver un restaurant ou un lieu qui vous reçoive ? Quoi de plus facile dans un pays à tradition chinoise où le moindre mariage accueil plus de 250 convives. Le mien fait figure de tête à tête!

Les pieds dans l’eau, vous pouvez choisir entre le Park Royal ou Pine Lone avec un buffet autour de 25 euros pour 30 personnes sans le vin. Vous avez la plage à quelques mètres et l’ombre des palmiers.

L’abri est à prévoir en supplément, surtout en dehors des périodes « sèches » de février et avril.

 

Si vous préférez avoir une jolie vue sur le parc du Penang City Hall, choisissez plutôt le Chambers

 

Nous avons choisi le Sufolk house, une ancienne maison de maître, avec un style britannique coloniale. Une amie avait spécialement conçu la décoration florale.

Mis bout à bout pour ce jour hors du commun, entre ma robe haute couture, les alliances, le buffet, le gâteau et les nombreux aller-retour à KL, notre mariage nous est revenu à moins de 3.000 euros!

Et pour ceux qui rêvent d’une réception hors du commun, vous pouvez choisir Malihome sur les hauteurs de l’île, avec une vue magnifique de la baie de Georges Town.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *